déco de noel minimaliste

Mollo sur les cadeaux.

Noël arrive à grands pas ! Ce n’est pas le moment d’être rabat-joie, et pourtant… On la voit venir, la grande débauche de cadeaux. Voici quelques techniques de survie pour ne pas se renier complètement en cette période critique.

Trier, donner avant d’offrir

Il n’est pas inutile de faire place nette avant les fêtes. Un tri peut s’avérer salutaire pour compenser (un peu) le consumérisme ambiant. Trier, c’est d’abord un bon moyen de se rendre compte du nombre de choses inutiles ou de mauvaise qualité qui submergent nos maisons… et qui sont donc de mauvaises idées de cadeaux. Trier les jouets, c’est aussi apprendre aux enfants qu’entasser des objets inutilisés n’est pas un bon réflexe. Trier, c’est faire de la place pour ce qui vient, donner ce qu’on n’utilise plus. Donner aux associations caritatives, Recyclerie, Emmaüs, c’est aussi l’assurance de faire d’autres heureux. On potentialise la chaîne de cadeaux en quelque sorte…

Noel vert
Trier pour partager.

Penser utile.

La période est aux achats. Il faut penser à tous les convives du réveillon, et c’est l’escalade. On se retrouve à acheter des choses pour des gens qu’on connaît mal, donc on choisit des cadeaux impersonnels pour ne pas risquer la bévue. Le grand livre des chats, le shaker à cocktail… Tout y passe pour faire du remplissage. Stop. Respirez. Pensez utile. Offrez quelque chose qui ne restera pas sur une étagère à prendre la poussière. Du thé de qualité qui finance des ONG. Une crème corporelle (bio). Une belle bougie à la cire végétale. Un arbre de reforestation. Si vous êtes vraiment en panne d’inspiration, il reste l’option carte cadeaux, qui, pour impersonnelle qu’elle soit, est toujours bien accueillie.

N’oublions pas nos chers bambins. Cet enfant a-t-il besoin de quatre petites voitures à friction, alors qu’il en a déjà certainement autant? Concertez vous avec les parents, car il serait peut être plus judicieux de lui offrir un vêtement, un abonnement à un magazine, de participer à l’achat d’un vélo… un truc utile et qui dure, en somme. Autant que possible, bannissez les jouets lumineux et bruyants, qui seront hors service dans trois mois et qui nécessitent un budget pile astronomique (là c’est la mère de famille qui vous parle).

noel décroissant
Les thés militants.

Les emballages cadeaux… quelques astuces pour limiter les dégâts.

Certes, emballer joliment les cadeaux, soigner la présentation, c’est une marque de délicate attention, mais c’est aussi un énorme tas de papier gâché qui termine à la poubelle en moins de dix minutes. Le papier, ce sont des arbres coupés, une industrie polluante, des transports routiers pour l’acheminer au point de vente. Avec du recyclage et un peu de savoir faire, on peut confectionner des paquets épatants.

  • Recyclez les papiers qui ont servi à emballer les cadeaux qui vous ont été offert l’année dernière, si ils sont encore en état.
  • Utilisez les jolis sacs en papiers kraft des marchands de légumes pour emballer les livres. Le sac est joli, avec ce petit coté kraft froissé qu’on aime bien, et la forme pochette est parfaite : vous êtes certains de ne pas passer trois heures pour emballer le truc proprement…
  • Évidemment, on ne présente plus le Furoshiki, le foulard plié méthode japonaise, qui emballe joliment à peu près tout. Tutoriel et .

Évitez comme la peste les papiers métallisés qui ne sont pas recyclables. Si vous souhaitez acheter vos papiers cadeaux, privilégiez ceux qui permettent de financer l’aide humanitaire ou des programmes sociaux, comme ceux de l’Unicef. On les trouve dans la majeure partie des supermarchés.

Noel décroissant
Les emballages de l’année dernière, prêts à reprendre du service.

N’oubliez pas de vous concentrer sur l’essentiel, partagez un bon moment avec vos proches. Le reste n’est que de la décoration.

Noel décroissant
L’essentiel est là

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *